Calendrier


Conversion de date Républicaine

Vous pouvez télécharger et imprimer la Table de Conversion adaptée par Aprogemere

Calendrier Julien

La réforme du calendrier Romain est introduite par Jules César en 46 av. J.-C. Il reste employé jusqu'à la fin du XVIe siècle et dans certains pays jusqu'au XXe siècle.
Le calendrier Julien comportait douze mois, nommés januarius, februarius, martius, aprilis, maius, junius, quintilis, sextilis, september, october, november et december, comme le calendrier romain antérieur.

Les anciens Romains avaient hérité des Grecs un calendrier lunaire qui conduisait à une alternance des mois de 29 et de 30 jours. La référence étant devenu l'année solaire de 365 jours, plus longue de 11 jours, les jours manquant furent répartis sur onze mois. Le mois de février devait donc être privé de l'adjonction d'un jour supplémentaire. Le choix de ce mois fut guidé par des considérations culturelles de l’époque romaine.

Le mois de février présente la particularité :

  • D’être pair (les nombres pairs sont néfastes).
  • D’être dédié aux morts. Les morts sont morts et ne reviendront pas se venger (les revenants sont étrangers à la pensée romaine).
    Februarus du mot latin februare, qui signifie purifier. A cette époque de l'année avaient lieu des fêtes publiques expiatoires appelées Fébruales. Ces fêtes, qui commençaient le 1er février et qui duraient huit jours, avaient été instituées en l'honneur des morts.

Pour éviter un décalage progressif des saisons, le calendrier Julien emploie un jour intercalaire initialement par erreur tous les trois ans puis à partir de l’an 14 tous les quatre ans (réforme de l’empereur Auguste qui corrigea ce problème en sautant plusieurs jours intercalaires pour réaligner l'année, puis en appliquant la fréquence correcte). Cette année fut dénommée annus bissextus.

Les mois quintilis et sextilis furent renommer en l’honneur de Jules Cézar et d’Auguste : Julius et Augustus.

En moyenne, les solstices et les équinoxes avancent de 11 minutes par an par rapport à l'année julienne, le calendrier se décale d'un jour en 134 ans. En 1582, il était décalé de dix jours par rapport aux phénomènes astronomiques, une complication problématique pour le calcul de la date de Pâques, laquelle est fondamentale dans le calendrier liturgique romain et qui doit se produire après l'équinoxe de printemps

Calendrier Grégorien

Pour corriger la dérive séculaire du calendrier Julien, le pape Grégoire XIII introduit la nouvelle réforme pour supprimer dix jours du calendrier. Par ailleurs le jour intercalaire de l’année bissextile est supprimé si le millésime est divisible par 400. Il reste actuellement une erreur d'environ un jour sur 3 000 ans, au lieu d'un jour sur 134 ans avec le calendrier Julien.

Le calendrier Grégorien fut mis en place progressivement ; d’abord refusé dans de nombreux pays pour des raisons religieuses ou politiques (conflit entre la papauté et certains pays protestants), et mis en application limitée par les Églises orthodoxes.

Il sera mis en application en France par Henri III, le 9 décembre 1582 fut suivi par le 20 décembre 1582. Sa mise en place se terminera au niveau mondial au XXe siècle

Calendrier Républicain

La Révolution ayant fait de la France un État laïque, ce calendrier avait pour but d'effacer de la mémoire des Français le calendrier grégorien, étroitement lié au christianisme.

Le 22 septembre 1792, la Convention nationale décréta que « Tous les actes publics sont désormais datés à partir de l'an I de la République ». Après quelques ajustements, sa forme définitive entra en vigueur le 4 frimaire an II (24 novembre 1793).

Ce nouveau calendrier fut imposé aux français (l’utilisation de l'ancien calendrier grégorien était passible de la peine de mort) et fut un vrai bouleversement tant les changements qu'il apportait étaient nombreux.

Le nombre de mois reste identique mais leur nom est changé pour mieux les situer par rapport aux saisons et aux productions de la terre :

AUTOMNE

Vendémiaire (Sept/Oct)    Mois des vendanges
Brumaire (Oct/Nov) Mois du brouillard et des brumes basses
Frimaire (Nov/Déc)

Mois symbolisant le froid

HIVER

Nivôse (Déc/Jan) Mois de la neige
Pluviôse (Jan/Fév) Mois des pluies
Ventôse (Fév/Mars)

Mois des giboulées et du vent

PRINTEMPS

Germinal (Mars/Avril) Mois de la fermentation
Floréal (Avril/Mai) Mois de l'épanouissement des fleurs
Prairial (Mai/Juin)

Mois de la fécondité des récoltes des prairies

ETE

Messidor (Juin/Juillet) Mois des moissons dorées
Thermidor (Juillet/Août) Mois de la chaleur
Fructidor (Août/Sept)

Mois des fruits que le soleil dore et mûrit

Chaque mois est divisé en trois semaines de dix jours appelées décades. Les anciens noms de jours de la semaine sont remplaçés par : Primedi, Duodi, Tridi, Quartidi, Quintidi, Sextidi, Septidi, Octidi, Nonidi et Décadi.

Les jours cessent d'être consacrés à des saints et prennent des noms caractéristiques des produits de la nature (faune, flore ...)

Pour s'aligner sur le cycle annuel solaire, les douze mois de l'année sont complétés par cinq jours consacrés à des fêtes patriotiques les « sanculotides », et une fois tous les quatres ans, un sixième est ajouté.

1er Jour complémentaire   Fête de la Vertu
2e Jour complémentaire    Fête du Génie
3e Jour complémentaire    Fête du Travail
4e Jour complémentaire    Fête de l'Opinion
5e Jour Complémentaire   Fête des Récompenses

Tous les 4 ans ou Franciade
6e Jour complémentaire    Jour de la Révolution

Le calendrier Républicain, élaboré en pleine rupture avec l'ordre ancien et en pleine déchristianisation est rapidement tombé en désuétude, étant surtout utilisé par l'administration.

Le 22 fructidor an XIII (9 septembre 1805), Napoléon signe le sénatus-consulte qui abrogea le calendrier républicain et instaura le retour au calendrier grégorien à partir du 1er janvier 1806.

Le calendrier républicain fut cependant réutilisé pendant 15 jours et uniquement dans le Journal Officiel lors de la Commune de Paris en 1871 An LXXIX (79).

Venir nous voir

Imprimer

Calendrier d’événements